Ca sent le gaz...

Publié le par Seer

Vous connaissez l'odeur du gaz ? Enfin du gaz de votre cuisine ou votre chauffage, et son signal olfactif quand il fuit ?
Bon d'un côté si ce n'est pas le cas c'est bon signe... Mais vous savez que le gaz a une odeur.

Bah en fait non.

Le propane et le butane, les gaz combustibles qu'on vend en bouteilles (alors ils sont comprimés et liquéfiés dans les bouteilles, bien sûr...), n'ont absolument aucune odeur.
L'odeur du gaz n'est précisément... qu'un signal. Une alarme rajoutée par les fabricants des bouteilles pour alerter en cas de fuite.
Elle a pour nom cyclohexène.

Alors y a les esprits les plus vifs d'entre vous qui me demanderont : et pourquoi pas une couleur au gaz. C'est vrai, comme ça on pourrait voir où est la fuite par exemple.

La réponse est : c'est très difficile, sinon impossible.
Grosso modo, la seule façon de colorer un gaz, c'est de lui mélanger un gaz naturellement coloré sans provoquer de réaction chimique entre ces deux gaz (transformation qui pourrait rendre le premier inapte à sa fonction voyez).
Or, les gaz colorés naturellement sont extrêmement rares (NON la fumée qui s'échappe de la cheminée de l'usine là, ou encore du pot d'échappement de la voiture en face, c'est pas du gaz, c'est des toutes petites particules liquides ou solides lâchés dans l'air. Du gaz il peut y en avoir, mais pas révélé sous vos yeux.) et souvent nettement plus dangereux (toxicité, inflammabilité etc.) que le gaz inodore dont vous cherchez à détecter la fuite.
Il y a le dibrome notamment, qui dégage des vapeurs rousses : ultratoxique par inhalation, provoque des plaies par simple contact avec la peau, pas bien sympathique donc (je l'ai manipulé une seule fois dans ma vie, j'en cauchemarde encore). Il y a le dioxyde d'azote, brun rougeâtre. A peu près les mêmes propriétés hautement toxiques que le dibrome. Il y a le dichlore, jaune-vert et très voisin du dibrome...
Que des amis donc. Sans compter que le premier et le troisième (le deuxième, nettement moins) pourraien t réagir avec le gaz de départ. Sans compter que les mêmes sont lourds et arriveront nettement moins vite à vos yeux que le cyclohexène à votre nez et même que le nuage de butane à votre briquet.
Bref, inapplicable.

Mais c'était une bonne idée quand même.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article