[Niveau 1] Les isotopes - Définition

Publié le par Seer

Dans ce texte et celui-là je fais référence au fait qu'un atome de même nature n'a pas forcément un nombre de neutrons fixe. Prenons en exemple le carbone, oui toujours lui, 6 protons toujours, mais pouvant comporter de 5 à 8 neutrons.

 

On dit que 11C, 12C, 13C et 14C sont les différents isotopes du carbone.

12C est de très loin le plus courant : 98,89% du total.

12C et 13C sont des isotopes stables, qui peuvent demeurer en l'état ad vitam aeternam. Les deux autres sont des isotopes instables : inéluctablement, un jour ou l'autre, ils perdront ou gagneront une ou plusieurs particules nucléaires (neutrons ou protons), afin de parvenir à une configuration plus stable, carbone ou non.

Cependant, si on ne peut prédire le moment exact où un atome particulier se désintègrera, on peut savoir quel pourcentage d'une certaine quantité d'atomes se sera désintégré au bout d'un certain temps. Là-dessus est basée la méthode de la datation au carbone 14.

 

Certains atomes n'ont aucun isotope stable ; c'est le cas des plus gros à partir de l'uranium, comme il était mentionné dans la 5è question de cet article, mais aussi du technétium, ne comportant que 43 protons, premier atome artificiellement produit.

 

Le sujet est poursuivi ici en niveau 2 (lien à venir).

Publié dans Niveau 1 : la base

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article