Vécu : problème d'eau chaude

Publié le par Seer

Si vous vivez en France, vous n'êtes pas sans savoir que la semaine précédant Noël 2009, la météo a été particulièrement neigeuse et glaciale.

C'est ainsi que 7 jours avant Noël, je suis arrivée après une longue route dans la maison de famille en pleine nuit, et en rase campagne. Genre -10°C dehors. A cause du verglas, accident, du temps passé dehors, glacée (pas de blessé hein). C'est ainsi qu'à 5h30 du matin j'ai voulu prendre un bain chaud.

J'ai fait couler l'eau froide pour laver la baignoire. Sans problème.

J'ai jamais réussi à faire couler l'eau chaude du robinet.

Diagnostic vite fait bien fait : la canalisation d'eau chaude avait gelé. La maison est tout en longueur, la salle de bain est super loin de la chaudière et la canalisation passe sous le toit, pas isolé.

Question qu'on n'a évidemment pas manqué de me poser :
vu qu'elles suivent le même chemin, les deux canalisations auraient dû geler, pourquoi une seule ?

Réponse suggérée : l'eau chaude, traitée dans la chaudière avant d'aller voir les tuyaux, n'a pas nécessairement la même composition que l'eau froide, et donc pas la même température de fusion. Ceci conjugué aux effets de rapidité* de la solidification, qui explique que l'eau chaude soit arrivée plus vite à sa température de fusion A que l'eau froide à sa température de fusion B, plus basse.

Si un lecteur a une réponse plus adaptée à me proposer, il est le bienvenu dans les commentaires.
(je n'ai pas encore fait d'analyses chimiques de la composition de l'eau, hein)

*Pour résumer, plus un contraste de température est fort, plus le nombre de degrés perdus par minute par le plus chaud sera élevé.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article